RETOUR AU SOMMAIRE DU SITE RETOUR AU PLAN DU SITE

Retour page Pupille de la NationRetour page Pupille de la Nation
Retour page pupille de la Nation
Retour page garde Album NarcisseRetour page garde Album Narcisse
Page Narcisse

Page précédente dans l'album      Album Narcisse  1880 - 1918     Page suivante dans l'album    Chapitre    LA  GRIPPE  ESPAGNOLE   Sommaire GRIPPE ESPAGNOLE(Sommaire Grippe espagnole)
Sommaire Centenaire
Retour page index CENTENAIRE     Retour page index CENTENAIRE
Cette page appartient aux rubriques mensuelles portant sur le thème du 
CENTENAIRE DE LA GRANDE GUERRE 1914 - 1918
Vous  pouvez naviguer dans l'album en cours
 ou remonter la hiérarchie des thèmes ou aller à la page du sommaire centenaire
ou encore aller directement consulter un mois de la grande guerre dans le tableau ci-dessous.
Sommaire Centenaire
Retour page index CENTENAIRE    Retour page index CENTENAIRE
1914 Août Septembre Octobre Novembre Décembre
1915 Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre
1916 Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre
1917 Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre
1918 Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre

La_Grippe_Espagnole_H1N1

Papy-Louis et l'I.N.A.
tournage du
documentaire
" La Grande Tueuse
 
Les premières indications et les premières pages du "Site de Papy-Louis ou La Traversée d'un Siècle" portant sur ce thème ont retenu l'attention du réalisateur Christophe Weber qui s'apprêtait à réaliser le documentaire "LA GRANDE TUEUSE" pour l'I.N.A/France 5. Il nous avait donc contactés par mail, puis par téléphone car il souhaitait que Papy-Louis témoigne de ce qu'il se souvenait, avait vu et entendu en 1918.
Le 06 Novembre 2006, Christophe Weber est venu au domicile familial pour son interview sur la grippe espagnole. Le film a été diffusé pour la première fois en 2007 et plusieurs fois ensuite. Il fait par ailleurs l'objet d'un DVD, sur le site de l'INA.
Vous pouvez retrouver un extrait du film qui est sorti depuis en DVD   Site de l'INA
Mais vous pouvez aussi lire le descriptif de l'émission et voir un extrait, en streaming, directement sur la page suivante.

Commençons par vous relater la journée de Papy-Louis du 06 Novembre 2006 :
Rendez-vous était pris pour cet interview/tournage, nous attendions (Papy-Louis et moi - un de ses fils, François, webmestre du site -) de pied ferme l'équipe de l'INA, qui accompagnait le réalisateur Christophe WEBER et qui devait arriver tout droit de la capitale.

arrivée En fin de matinée, un véhicule est arrivé avec le réalisateur, un responsable de l'Instut National de l'Audio-visuel, un caméraman et un preneur de son ! De quoi impressionner un nonagénaire qui n'avait jamais eu l'occasion de "tourner"...

Le réalisateur, à peine arrivé, est déjà en pleine réflexion sur les plans de tournage qui vont suivre.
matériel La modeste maison familiale est devenue en quelques minutes un véritable studio de télévision (c'est du moins comme cela qu'il les imagininais) avec des câbles dans tous les sens, des projecteurs, des micros, des caméras etc... Les techniciens s'affairaient et faisaient des essais de sons, de lumière etc ...
son Pose des micros
image Le son, les micros, les magnétophones ... "un peu" plus de fils qu'avec son poste à galène de 1929 !
moniteur Réglages des caméras et des moniteurs.
reglages Chacun participe méticuleusement à ces réglages.
son et image On nous a fait prendre place devant les objectifs pour les finaliser.
son Le preneur de son tend sa perche ...
son Il faut s'entraîner, raconter, recommencer...
son et image Sous les feux de la rampe
site Vous reconnaissez à l'écran de l'ordinateur, les pages du site qui ont fait que Christophe WEBER nous a  identifiés.
image Nous avons ainsi commencé à relater ce que fut le parcours de celui qui aurait dû être son beau-père (le père de son épouse) et qui est décédé de la grippe espagnole en octobre 1918.
questions Et le réalisateur Christophe WEBER commence à poser des questions

haut

cultures alternatives