1914   -  Pupille de la Nation   - 1918


RETOUR AU SOMMAIRE DU SITE                  service  Retour page Pupille de la nationRETOUR PAGE PUPILLE           RETOUR AU PLAN DU SITE

Mon Père  1884 - 1914
( la vie s'arrête à 30 ans dans la Marne
)

cahiers d'écoliers

liens vers

cahiers d'écoliers

l'album

J'aimerais tout d'abord vous montrer quelques extraits des cahiers d'écoliers lui ayant appartenu ainsi qu'à son frère. On y trouve des thèmes oubliés aujourd'hui, tels que : la lampe à huile, le gaz d'éclairage, le chanvre... Vous y verrez surtout combien les dictées et même les problèmes de calcul avainent fréquemment pour sujets : la Patrie, l'Allemagne, le devoir etc... Un véritable endoctrinement lorsqu'on imagine que ces textes ont été écrits, ils avaient entre 11 et 13 ans, juste entre 1870 et 1914 ! cahiers d'écoliers

liens vers

cahiers d'écoliers

l'album

mariage de son frère aîné

Mes grands-parents parternels sont décédés jeunes. Comme vous avez pu le lire dans la page "pupille", mon grand-père paternel était décédé de blessures de la guerre de 1870.
Mon père, le plus jeune d'une fraterie de trois garçons, quitta probablement l'école après un certificat d'études primaires (voir les cahiers ci-dessus). Il est parti travailler chez son oncle qui habitait à proximité d'un pépiniériste qui devint son beau-père.
son mariageson mariage Il s'est marié en 1908 avec la fille de ce pépiniériste et a travaillé pendant 6 ans avec son beau-père (voir page "pupille" mon grand-père maternel) et son beau frère (voir la page Mon oncle André)
A partir de cette date, ils ont loué ... la ferme qui jouxtait celle de mon grand-père et ont habité là jusqu'à la mobilisation de 1914. Ma mère y est d'ailleurs restée jusqu'en 1915. Cette propriété appartenait à ma future belle mère, je l'apprendrai plus tard (voir la page La grippe espagnole)

les inondations de 1910

 En 1910, les inondations ont incité mon grand-père maternel (le pépiniériste) à acheter une propriété dans le centre bourg du village afin de faciliter le travail. La vallée de l'Authion subissait les fluctuations du niveau de la Loire avant 1960 et venait inonder les terres les plus basses. Cette maison du bourg que j'habite encore a toujours été préservée pendant le siècle.

service
Il a fait son service militaire au 135 ème régiment d'infanterie (voir l'historique)  basé à Angers et devenu par la suite le Génie, rue Eblé.

manoeuvres

Comme ses frères, mon père a connu de nombreuses périodes militaires aux alentours de Cholet ou, le plus souvent, en Touraine, au camp du Ruchard.

mon père

Entre ces périodes et avant 1914, la vie sécoulait tranquille et c'est dans cet instant que je suis né. Nous avons vécu comme cela cinq petites années.  Peu de souvenirs compte tenu de l'âge mais des flash très intenses.
 mobilisation
 Quand le dimanche 2 août 1914, les panneaux se remplissent de ces affiches, les visages sont sérieux. Toutefois, l'optimisme est de rigueur car depuis 1870, les jeunes savent qu'ils "doivent  retourner voir les Prussiens" ! Ils partent donc avec la conviction d'un combat gagné d'avance et de courte durée.
Mobilisation au 135ème RI Deuxième partie de l'Historique du 135ème R.I. avec quelques commentaires personnels issus de souvenirs de poilus que j'ai connus.
Orléans 1914
Début septembre, sa classe est mobilisée et il prend la direction du front. Il a voulu me faire un petit signe lors de son  passage à Orléans, le 06 septembre 1914.
rejoindre le front Son petit carnet, rapporté à ma mère par un médecin de l'ambulance de Mourmelon, nous livre l'itinéraire emprunté pour rejoindre le front et le récit des quelques jours avant sa blessure mortelle.
journal septembre 1914 Toujours grâce au carnet, on apprend que les tranchées commencent : les poilus s'identifient à des ours...
premiers combats Le combat pour reprendre le village de Prosnes aux Allemands lui sera fatal.
Quatrième et dernière partie de l'Historique du 135 ème R.I.
ambulance de mourmelon 
 Il sera transporté ou accomapgné à l'ambulance de Moumelon le Petit où il décèdera des suites de ses blessures, par faute de soins. Trois semaines plus tard, un de ses frères écrit depuis le front et s'inquiète de sa santé. Il ne sait pas encore qu'il est décédé.
médailles Après la disparition, un certificat de bonne conduite, des médailles militaires sont les seuls souvenirs de ces moments douloureux....
 pub et propagandel'arrière tranquille Pendant ce temps, à l'arrière, la censure jouait son rôle, la propagande aussi...
D'autres, ceux qui laissaient les poilus défendre la Patrie, admiraient les avions pour se distraire ou fréquentaient les salons de mode.
Vous y verrez aussi quelques publicités basées sur la guerre du moment.
Publicité entre 1914 et 1916
Une page vous permettant de voir 21 autres publicités de l'époque ( entre 1914 et 1916 ), pour le poilu ou pour le civil.
 cimetière de mourmelon
En 1920,  j'avais 10 ans, nous sommes allés sur la tombe de mon père. Les souvenirs étaient tellement précis que j'ai pu retrouver mon chemin  ... 81 ans plus tard lors de ma deuxième visite.
Mourmelon après la guerre
J'ai découvert les restes de cet enfer : les bois hachés, les maisons pulvérisées, les villages totalements détruits...
char 1914
Mais aussi une quantité invraissembleble de matériel, de munitions  entassées au bouts des champs etc...
vestiges Des casques, des masques à gaz, d'énormes tas de fil de fer barbelé etc...
Prosnes 2001 En 2001, je suis donc retourné à Mourmelon, Prosnes, Reims et au Fort de la Pompelle avec un de mes fils. Vous pouvez voir ici nos visites et ce que j'ai pu retrouver et comparer avec mon passage en 1920.
cultures alternatives