RETOUR AU SOMMAIRE DU SITE RETOUR AU PLAN DU SITE

Retour page Pupille de la NationFrance Retour page mon pèreRetour page mon père

Page précédente dans l'album             Album "Mon Père 1884 - 1914"            Page suivante dans l'album

      

Mourmelon et Prosnes : 1920 - 2001

Ci-contre : le village de Mourmelon avant la guerre :

Je me souviens que nous avons pénétré dans ce cimetière puis que nous avons cherché le bois de Prosnes, le lieu de sa blessure. 

Mourmelon avant la guerre
 Tous les bois étaient hachés, coupés au maximum à 1 mètre du sol, les maisons des villages étaient toutes détruites.

Je revois très bien le village de Prosnes. Les rues avaient été dégagées mais rien n'était reconstruit. Les maisons étaient toutes complètement détruites, seuls quelques pans de murs arrivaient à dépasser 1m50 ou 2 m.
après la guerre
En 2001, lors de mon seul retour sur place, nous avons demandé en vain le chemin du "bois de Prosnes" à plusieurs habitants de la commune. Un des plus âgés  (environ 80 ans) nous a donné la direction en disant : "il n'y a plus de bois mais j'ai entendu dire qu'il y en avait un par là-bas...".
après la guerre





Nous nous sommes dirigés vers le Nord-Ouest, suivant ces indications et , aussi bizarre que cela puisse vous paraître,  à la sortie du village, devant un paysage métamorphosé, j'ai "reconnu" les lieux et ai dirigé mon fils dans le secteur du supposé bois...
après la guerre
Voici ce que nous avions sous les yeux et pourtant, je savais que le bois dans lequel nous nous étions arrêtés en 1920 se situait là-bas derrière ces quelques arbres, au milieu des champs. Prosnes en 2001

Retour haut de page


cultures alternatives