1914   -  Pupille de la Nation   - 1918


RETOUR AU SOMMAIRE DU SITE              FranceRETOUR PAGE PUPILLE              RETOUR AU PLAN DU SITE

Mon oncle René  Mon Oncle René  1874 - 1951 Croix de guerre
( mobilisé à 40 ans
)

Carte identité

Il n'a pas été mobilisé dès le début du conflit, eu égard à son âge : 40 ans et six mois, d'autant plus qu'il n'avait pas fait son service militaire de par sa petite taille : 1m55 . Il était également légèrement malentendant (voir son cornet acoustique), les passages à proximité des zones de conflit n'ont sans doute rien arrangé à cet état. Son frère, Désiré, lui écrit à plusieurs reprises, dans le premier semestre de la guerre, de tout faire pour éviter de partir avec la "deuxième réserve" (voir album Désiré)  Il partira quelques mois après ses frères.
correspondance 1912
Mon oncle René était aussi le mari de ma marraine et ils ne manquaient aucune fête ou anniversaire me concernant. N'ayant eux-mêmes pas d'enfant, j'étais le seul et je suis resté le seul descendant de la fraterie. Ci-contre une petite carte avant le nouvel an 1913, dans l'hypothèse d'une impossibilité de se déplacer pour le premier janvier (ils habitaient à 15 km de chez mes parents mais à cette époque, cela représentait autre chose, à pieds, à bicyclette ou en carriole tractée par le cheval...).
prisonnier
Pendant quatre ans, mon oncle René a eu pour mission d'aller chercher des prisonniers au front (à l'arrière des lignes) et de les ramener à l'école militaire de Paris. Ils étaient ensuite transférés dans les diverses régions de France afin de participer aux travaux en usine ou à la campagne, là où les Français manquaient péniblement. La réciprocité existait et il est probable que de nombreux petits Français sont nés en Allemagne et de nombreux petits Allemands sont nés en France (bon gré mal gré; cela fait aussi partie des conséquences d'une guerre...)
Un cousin, prisonnier en Allemagne, m'a raconté qu'il mangeait seul au bout de la table familliale. Il n'était pas maltraité mais, par principe, n'avait pas droit au dessert.
prisonniers blessés
prisonniers blessés  Les blessés sont acheminés depuis le front et les premiers soins effectués avant le transfert
prisonniers
prisonniers  Des interrogatoires sur le champ ou simplement une alimentation sommaire nécessaire au "voyage".
prisonniers
Pour constituer les regroupements, c'est souvent la charette qui sert de moyen de locomotion/

tickets de métropolitain parisien 1914 1918

Dans ses nombreux déplacements dans la capitale, il avait souvent besoin de prendre le métro. Il avait conservé un grand nombre de ces tickets en souvenir... Vous pouvez découvrir ici, un certain nombre de stations et voir les tickets en gros plan.
Certains tickets étaient destinés aux militaires pendant la guerre.
Montmartre 1915
Mai 1915 : Cette carte est particulièrement émouvante car, c'est à travers les mots écrits au recto que René essaye de donner du réconfort à sa belle-sœur après le décès de son propre frère (le père de Papy-Louis).
Extraits du carnet de note de René et différentes correspondances familiales.
Octobre _1915 Octobre 1915 : Un nouvel hiver se prépare .... et les combats sont toujours aussi violents pour André et pour Désiré (Les J.M.O. en témoignent)
Heureusement que les correspondances entretiennent le moral.
René a trouvé un article concernant les orphelins de guerre dans le Journal Officiel, il le transmet à sa belle sœur (la mère de Papy-Louis)
carte_lettre_1915 Novembre 1915 : Le froid arrive, les correspondances nous apprennent que Désiré se met au Morse et René continue de faire gardes, manœuvres, marches dans et tout autour de Paris (journal du mois 14 pages). André est encore au front.

Tigery 1916

Janvier 1916 : Les photographies de groupes servent de cartes postales pour la famille. On retrouve souvent les phrases expliquant la position du rédacteur de la carte et des amis ou des "pays" sur la photo. Dans le texte, ici, il est intéressant de lire les sanctions prises à l'encontre des "indisciplinés".
Correspondances familiales du mois. J.M.O. des parcours des autres oncles.

corvée de patates 1916

Les corvées de patates font également partie du quotidien. Il faut bien manger; aussi, le meilleur moyen est de s'y mettre tous ensemble.
 zeppelin 03 04 1916
  Un Zeppelin a bombardé Paris (voir le Zeppelin de Revigny). Le moral baisse ....
 1918_zeppelin
Mai 1916 : Montrer à la population civile que les morts sont enterrés et que les tombes sont entretenues ...
René espère toujours la démobilisation et montre un courage impressionnant dans le texte de cette carte.
 31 12 1916 voeux pour 1917
 Souhaiter la "bonne année" alors que 1914, 1915 et 1916 ont entendu le canon .... pas facile, sans doute !
 26 aout 1917
 26 août 1917, des nouvelles du front avec un espoir de retour; heureusement qu'il ne sait pas à ce moment qu'il faudra encore attendre presque deux ans !
 01 décembre 1917
 01 décembre 1917 - Il fait référence à sa montre qui lui manque et à la communication avec l'ennemi pour avoir l'heure ...
 10 avril 1918
 10 avril 1918, Il parle des batailles meurtrières de 1918 dans la somme sans savoir que son deuxième et dernier frère est décédé depuis quatre jours...
Journee_de_poilu  Mai 1918 : 1 - Rubrique mensuelle e la Grande Guerre : Courrier de famille du mois de mai 1918 - Nouveautés et inventions techniques
                   2 - voir aussi : Une journée de poilu (pas tout à fait) ... comme les autres ! ( parenthèse de album Oncle André)
juin 19118  Juin 1918 : Rubrique mensuelle e la Grande Guerre : Courrier de famille du mois de juin 1918 - Parcours du 64ème RI 
1918 l'armistice approche
1918 : différents courriers dans lesquels il explique la vie sous les drapeaux, les problèmes de santé, les dents qui tombent, la pandémie de grippe espagnole...
octobre 1918  Octobre 1918 : Courriers, notes et cartes postales.
Armistice  Novembre 1918 : L'Armistice ! Enfin ... MAis il faudra encore rester mobilisé plusieurs mois avant de revenir au pays.
Bonne année 1919
Son épouse nous souhaite la "bonne année" pour 1919, en espérant le faire de vive voix dans les jours qui suivront mais René ne reviendra qu'au printemps 1919, pour être totalement démobilisé à 45 ans.


HAUT DE PAGE

cultures alternatives