RETOUR AU SOMMAIRE DU SITE            retour_page_sommaire            RETOUR AU PLAN DU SITE


É M I L E   J O U L A I N     dit    "L'Gâs Mile"

L'temps des Avents
Lettre au p'tit gars d'Anjou - On sait-y ?             Expressions de Loire 2017
 Phormacien - Lise Laurent-Martin
Quelques mots sur Emile Joulain 
Caus' toujoûs' Gâs Mil'  : Le centenaire de sa naissance en janvier 2000 
Les fill's d'la Loére
Ein' politesse : histoire de clocher
La chanson dés joueux d'boul's
Les boeufs ! (ma première lecture)

En ce mois de décembre, j'ai envie de vous faire partager un rimiau d'Emile Joulain,
rimiau écrit en décembre 1963, c'est à dire tardivement par rapport à l'ensemble de son oeuvre.


Vous trouverez en bas de page, un extrait (merci Emile-André) de Nout' grouss' buch' (je n'ai pas pu y résister en cette période de Noël)

(Vous pouvez lancer la lecture strophe par
strophe)




 


L'Temps des Avents, c'est ein temps d'breume
Qui coll' son nez frèt' aux carreaux;
C'est, dès qu'on sôrt, l'brouillârd qu'on heume,
C't'i là qu'ent' point dans les bureaux;
L'temps des touss'ries et l'temps des rheumes;
Ein p'tit roug'gorg' vient, sous l'auvent,
Picorer l'pain; j'voés, sû' ses pieumes,
Couri' l'vent du temps des Avents.

 


L'temps des Avents, c'est ein tas d'pommes
A qui qu'les paîllers font d'z'abris,
Les clochers rayés d'ein trait d'gomme
Sû' la pag' d'ardoès' du ciel gris,
Les grands peûpelliers qui s'élancent
Et qui sont côr pûs bieaux qu'avant,
Pasqu'on dirait eine armée d'lances
qui défil', dans l'temps des Avents.

 


L'temps des Avents, c'est temps des pouètes,
Tout pardus dans l'silence des champs;
L'brouillârd du soér qui met sa ouète
Sû' les piaies des soulés couchants;
C'est des grand's band's de grouss's groll's noéres
Sû' ein tracteûr rouge, et pis, d'vant,
C'est tout' ein' guerrouée d'mouett's de Loére
Qui s'envol', dans l'temps des Avents.

 


L'temps des Avents, c'est comme eine arche
Tendue enter' la terre et l'ciel;
C'est comm' quéqu'chous' qui s'rait en marche,
Par la grand' rout' des Avents d'Nouël;
Et moé qui pûs jamés n'me range
Aux boniments des groûs savants,
J'me dis qu'c'est p'têt les ail's des Anges
Qui rend'nt si bianc l'temps des Avents.
haut de page
Buche
Nout' grouss' buch'

Un poème magnifique sur la bûche de Noël et sa magie du "Divin Enfant"qu'on ne répand plus de la même façon... Et pourtant, vous comprendrez en écoutant, Dieu sait si il y a toujours plus de "trainiers" avec tous les migrants de notre époque qui fuient famines et guerres et qui aimeraient tant avoir un simple feu de cheminée. Bonne écoute !

 





Vous trouverez ses oeuvres dans toutes les bonnes librairies et en particulier le livre le plus connu "Rimiaux d'icitt', rimiaux d'laut' bord"
(Merci Emile-André)
dedicace
Belle dédicace ! Et j'y tiens

cultures alternatives