RETOUR AU SOMMAIRE DU SITE                     retour_page_sommaire                     RETOUR AU PLAN DU SITE 

Sommaire du Site                     Sommaire Page Emile JOULAIN                    Plan du Site

Émile   JOULAIN dit "l'Gâs Mile"

 TOUTES LES PAGES

Quelques mots à propos du poète Aller à la page L'temps des Avents                                         Nout' grouss' buch' Aller à la page
Caus' toujoûs' Gâs Mil'  : Le centenaire de sa naissance en janvier 2000 Aller à la page Feux d'harbes Aller à la page
Les fill's d'la Loére Aller à la page Lett'e aux p'titx gars d'Anjou                                          On sait-y ?  Aller à la page
Ein' politesse : histoire de clocher  Aller à la page L'phormacien                                                    Lise Laurent-Martin Aller à la page
La chanson dés joueux d'boul's Aller à la page La Nouël  (2018) Aller à la page
Les boeufs Aller à la page Hommage d'outre-Atlantique ICI
Passeux d'Loér' Aller à la page Eine ile de Loère Aller à la page
Hommage d'outre-Atlantique

Marco L.,  québécois, nous avait contacté, Papy-Louis et moi, il y  a déjà au moins une douzaine d’années à propos des plants de fruitiers que le grand-père de Papy-Louis faisait parvenir au Canada depuis la fin du XIXème siècle...

Nous avons échangé et découvert que la propriété de ses grands-parents maternels, plantée d’arbres fruitiers par son arrière-grand-père, avait probablement bénéficié de ces exportations sans toutefois avoir la preuve formelle pour ces arbres-là, mais il y a de fortes probabilité d’après ses recherches.

C'est sa mère qui lui en a fait le récit. Depuis, la terre est passée entre les mains du frère de sa mère, puis de nos jours elle est entre les mains de son cousin. Ils occupent cette terre depuis 1736 et sont établis dans cette contrée depuis les années 1656-1667... Ils venaient de Lonlay l'Abbaye dans l'Orne et de Rouen. Ils avaient suivi Champlain ! Voilà donc pourquoi notre patois est un peu là-bas.

Compte tenu de sa passion pour le "vieux françois" et de l'origine de notre langue commune, il a apprécié les pages sur le patois angevin et en particulier celles sur Émile Joulain. Il m’a d’ailleurs demandé conseil pour se procurer des recueils de cet auteur et nous avons continué à nous écrire régulièrement depuis ces années.

Fin 2018, voyant que j’avais rajouté quelques extraits de rimiaux et n’y tenant plus, depuis que nous observions les similitudes de termes et l’accent qu’il avait entendus dans la bouche de ses grands-parents, il a voulu se lancer à son tour dans la diction. Bien sûr, on trouve l’accent québécois en arrière plan mais que de ressemblances.

Je vous livre donc ce qu’il m’a envoyé (des extraits pour certains que j’ai déjà publiés), des inédits sur le site et…. Un rimiau (pardon "ein' racont'rie du gârs Marco" de sa composition.

Les fill' d'la Louère    
En patoès des Bas-Pays    
Les boeufs    
Nos p'tits villag's    
Et enfin, sa propre racont'rie :
La p'tite boutiqu'    


Merci Marco pour faire vivre la langue française et ses origines, outre-Atlantique en attendant de venir le faire sur place dans notre petit hexagone.

cultures alternatives