RETOUR AU SOMMAIRE DU SITE                     retour_page_sommaire                     RETOUR AU PLAN DU SITE 

Sommaire du Site                     Sommaire Page Emile JOULAIN                    Plan du Site

Émile   JOULAIN dit "l'Gâs Mile"

 TOUTES LES PAGES

Quelques mots à propos du poète Aller à la page L'temps des Avents                                         Nout' grouss' buch' Aller à la page
Caus' toujoûs' Gâs Mil'  : Le centenaire de sa naissance en janvier 2000 Aller à la page Feux d'harb's Aller à la page
Les fill's d'la Loére Aller à la page Lett'e aux p'titx gars d'Anjou                                          On sait-y ?  Aller à la page
Ein' politesse : histoire de clocher  Aller à la page L'phormacien                                                    Lise Laurent-Martin Aller à la page
La chanson dés joueux d'boul's Aller à la page Nouël sus la Loére, Un gârs est v'nu dans l'temps, V'nez don' divin Messie Aller à la page
Les boeufs Aller à la page Hommage d'outre-Atlantique Aller à la page
Passeux d'Loér' Aller à la page Eine ile de Loère Aller à la page
I' gèle ! ICI La Pâssion d'not' frér' le poélu (Marc Leclerc - son Maître) Aller à la page
V'la la Piée ! Aller à la page



I' Gèle 


Heureusement que l'Anjou ne connait pas souvent=<<Y ces conditions météorologiques ! Et quand il y a un peu de givre aux vitres, pour nous " I' gèle " !

Vous pourrez écouter paragraphe par paragraphe pour suivre la "traduction" et/ou en entier en lien en bas de page.
Ces extraits ne sont qu'une modeste interprétation pour conserver un peu de nos racines et que cela se transmette comme Emile me le répétait peu de temps encore avant son dernier voyage.



Il gèle

C’est venu tout d’un coup, sans prévenir ;
Tandis que nous étions en train de dormir,
La Vierge a filé ses dentelles ;
De très bon matin,
On a dit : » Tiens !
Sacrée surprise ! 
Il gèle ! »

Les étoiles, elles brillent clair dans le ciel ;
Tous les arbres sont des arbres de Noël ;
A toutes les branches il y a des chandelles ;
Il y a des frimas,
Il y a du verglas,
On tombe par terre !
Il gèle !

Et puis le soleil il a monté,
Bien sûr pas si chaud que cet été,
Mais la campagne est encore plus belle ;
Puis, dans le couchant,
Voilà qu’il descend,
Rouge comme du sang ;
Il gèle !

Il va faire bon, plus que sur les chemins,
A se chauffer les pieds et les mains,
En écoutant le feu qui grésille ;
Un petit grillon,
Dans la maison,
Dit sa chanson ;
Il gèle !

Une bonne soupe chaude, une beurrée de beurre,
Et puis, au lit sur le coup de huit heures
Qui font neuf heures à l’heure nouvelle.
Il faut, pour bien faire,
Ne pas se coucher tard :
On se fait du lard !
Il gèle !

Il n’y a pas que dehors qu’il gèle, quelquefois ;
Chez soi, on se fait une tête de bois,
On se fâche, on cogne la vaisselle ;
Et, le bec cousu,
On ne se regarde plus.
On se tourne le cul !
Il gèle !

Nous ferions mieux, nous qui sommes chanceux,
Au lieu de grogner, de penser à ceux
qui ont des guenilles qui s’effilochent ;
(Tout est si cher ! ) (*)
Seulement pas couverts,
Quand vient l’hiver,
Qu’il gèle !

Allons, les femmes de notre pays,
N’avez-vous pas encore de vieux habits
Qui se mangent aux mites, des vieilles frusques ?
Il ne faut faire fi de rien !
Les gosses qui ont faim
Les mettront bien :
Il gèle !

Songez à eux, aux pauvres gamins
Qui n’ont seulement pas de linge à se mettre sur le dos,
Quand nous dormons au chaud dans nos coins de lits,
Qui n’ont seulement pas de draps !
Ça vous coûtera ?
Dieu vous le rendra
Il gèle !

24 janvier 1946  -  (*) juste au lendemain de la seconde guerre mondiale.

Voir des photos de la Loire gelée : 1 , 2 , etc

Version attachée :

haut de page

Vous trouverez ses oeuvres dans toutes les bonnes librairies et en particulier le livre le plus connu "Rimiaux d'icitt', rimiaux d'laut' bord" et ce dernier dans "RIMIAUX" Atelier d'Art Philippe Petit.
(Merci Emile-André)
dedicace
Belle dédicace ! Et j'y tiens






Vous êtes le ème visiteur.