Vous êtes sur  Le SITE de PAPY-LOUIS ou La Traversée d'un Siècle :

L'ARMISTICE :
PAS LES MÊMES CONSÉQUENCES POUR TOUS
CLIQUEZ sur chaque lien orange numéroté pour voir le sujet correspondant
LIENS : (1)Fête du retour des poilus à Angers  Profil de Papy-Louis, né le 11 novembre 1909
 réalisé  à l'exposition coloniale de 1931(2)
(3)Médaille militaire, croix de guerre
et médaillon/broche pour sa veuve.
..
(4)Plaque d'identification sur fond de
carte postale du cimetière provisoire

a rendu son dernier souffle...
(6)Les tombes que le grand-oncle André a pu faire
pour ses frères d'armes décédés(7)
Suivez les liens ci-dessus et lisez le texte sous l'image
Armistice_Anniversaire

" DOUBLE - HOMMAGE "

Cette page est un hommage à tous ceux qui ont défendu notre sol contre l'envahisseur de l'époque, aux quatre "coins" du globe. RESPECT !
 
Bien sûr on pense tout de suite à nos poilus et chacun pense aux poilus de sa propre histoire, de sa propre famille ; pensons aussi à ceux qui subissaient le même sort et qui n'avaient rien demandé, de l'autre côté du Rhin...

Pour ma part, je voulais absolument faire la RUBRIQUE DU CENTENAIRE pour les miens, évidemment, puisque notre famille a été particulièrement touchée avec le départ définitif de trois hommes sur cinq que comptait la famille.  (*)

Mais je voudrais, à travers cette page toute particulière qui est centrée sur l'Armistice et, alors que ce jour a été fêté comme il se doit par tous les survivants, rendre un hommage tout particulier à ... mes parents, qui ne l'ont pas faite (ils avaient : ma mère un an et demi et mon père 4 ans en août 1914) .

Tous les deux ont perdu leur père "mort pour la France" à la guerre, mon père le premier mois, ma mère le dernier mois.

Et comme beaucoup d'enfants, ils sont devenus des orphelins de guerre que l'on a ensuite rebaptisés PUPILLES DE LA NATION. (Cela  n'a-t-il pas été d'ailleurs un dénominateur commun à leur union ?)

Le comble dans la "distribution de la chance" dans la vie, que l'on pourrait appeler le destin, c'est que Papy-Louis  et son épouse étaient nés en ... Novembre. Ce n'est pas tout :

Papy-Louis était né .... un 11 NOVEMBRE !

C'est donc la rubrique du Centenaire de la Grande Guerre mais aussi celle qui appartient au Centenaire que Papy-Louis a été.

Vous comprendrez mieux pourquoi le jour de la commémoration n'a jamais été, pour lui, synonyme de jour d'anniversaire mais le rappel à la mémoire du père à jamais disparu.

Autre chose : Il a tenu à me faire partager tout cela et c'est comme ça que nous en sommes arrivés à commencer ce site de Papy-Louis ou la TRAVERSEE D'UN SIECLE" en 2004.

Combien de fois m'a-t-il répété au cours des 6 années de travail que nous avons fait ensemble "faut-il encore arriver à le parcourir le siècle, et en entier..." Et il nous a quittés juste après l'échéance, dans sa 101ème année !


Alors, en ce 11 novembre 2020 de commémorations (centenaire du premier anniversaire de l'Armistice),
qui est donc également ton jour anniversaire : tu aurais eu juste 111 ans, je tenais à dire :

- merci à Papy-Louis sans qui cette aventure n'aurait pas vu le jour.
- merci à mes parents qui n'ont pas reçu de leurs pères ce qu'ils auraient dû recevoir, mais qui ont donné et transmis autrement,
- merci à mes oncles qui sont restés sur le champ de bataille, ou revenus meurtris pour que je puisse, entre autre, écrire ce que je veux aujourd'hui,
- merci  à tous les poilus qui sont restés sur place et ont manqué à leurs familles,
- merci à tous les estropiés, les "gueules cassées" qui ont continué d'avancer et quelquefois difficilement...,
- merci à nos alliés de l'époque qui nous ont aidés à mettre un point final à ce conflit (der des ders qui malheureusement n'en a pas empêché d'autres) 


Toi, Papy-Louis, qui n'a donc jamais "eu" de véritable anniversaire, c'est donc un peu pour toi aussi qu'il y a et qu'il y aura encore ce 11 novembre autant de monde dans les rues et sur les places !

 ------------------------------
(*) Louis père a une tombe (ou plutôt une croix- les corps ayant été déplacés deux fois...) au cimertière milirtaire de Mourmelon le Petit, Narcisse, enterré au village natal, et Désiré pulvérisé sur le champ de bataille à Louvrechy.
Mes parents avaient entendus leurs grands-pères leur parler de la guerre de 1870 (ceux qui en étaient revenus car il y avait déjà eu des victimes parmi leurs propres aïeux, ils connaissaient cette soit-disant "der des ders" et ont espéré.... Mais ils ont vu, connu et fait la seconde guerre mondiale et ont même vu un fils faire la guerre d'Algérie comme appelé.
 ------------------------------

Je vous renouvelle mon invitation à visiter le site intégral de Papy-Louis, en cliquant sur ce lien de la page de garde SOMMAIRE DU SITE
(1300 pages et près de 5000 illustrations, sons et vidéos vous  attendent sur le site intégral.

Bonne visite et n'oubiez pas, sur la page Facebook du Site de Papy-Louis de cliquer sur
"aimer" et/ou de "s'abonner", sur son bandeau supérieur pour recevoir les infos à propos des nouveautés mises en ligne. A bientôt.

 
LIEN : Liste des publications Facebook, sur le Site Intégral

Vous êtes le ème visiteur.