1914   -  Pupille de la Nation   - 1918

RETOUR PAGE PUPILLE DE LA NATION

RETOUR AU SOMMAIRE DU SITE     France   RETOUR AU PLAN DU SITE

- Album Mon Oncle Désiré -
précédente                            RETOUR PAGE ALBUM ONCLE DESIRE                        suivante

  cliquez sur les miniatures ci-dessous pour voir les détails des médailles et document

coffret médaille militaire et croix de guerre
recto médaille militaire
verso médaille militaire
recto croix de guerre 14 18
verso croix de guerre 14 18
certificat
Coffret contenant les
deux médailles
Recto de la
médaille militaire
Verso de la
médaille militaire
Recto de la
Croix de guerre
Verso de la
Croix de guerre
Certificat accompagnant
les médailles


Coffret reçu en février 1924
Coffret remis par arrêté ministériel du 04 décembre 1920, le 26 février 1924 contenant le certificat dans le couvercle,
la croix de guerre (à gauche) avec une citation (une étoile de bronze)
et la médaille militaire (à droite) - appelée sous le second empire "le bijou de l'armée" -
haut


recto médaille militaire
On peut remarquer que la date figurant sur la médaille est 1870 :
cette médaille ayant été héritée du second empire, elle avait perdu l'effigie de Louis-Napoléon pour prendre celle de la République avec cette date.
haut

verso médaille militaire
Or et argent, couronne de laurier et la devise "valeur et discipline"


haut

Recto croix de guerre
Dès la fin de 1914, les politiques demandent que soit attribuée une récompense pour les courageux combattants.
C'est en 1915 qu'un décret d'application permettra à ces valeureux soldats de bénéficier de cette croix de guerre pour faits de guerre mais donnera ce droit également  aux familles des victimes.


haut

Verso croix de guerre
Au fur et à mesure du conflit, ces dates ont été modofiées lors de remises de décorations aux "vivants" 14-15, 16, 17 puis 14-18 pour celles qui ont été remises après la fin des hostilités; ce fut donc le cas pour les "morts pour la France" qui ont fait l'objet d'une remise à titre posthume (voir le certificat ci-dessous)


haut

certificat Désiré


« Le Bois Sénécat ! Qui l’a vu sera poursuivi par cette vision ! Ce n’était pas la destruction totale qui fait oublier ce qui a été, mais quelque chose de plus poignant. Tragique, il dressait ses fûts blessés sur un enchevêtrement de branches abattues où dormaient des cadavres ; des odeurs de poudre et de gaz somnolaient éparses, entretenues par le combat quotidien ; et, aux lisières, un je ne sais quoi de haché, de pulvérisé, qui n’était plus le bois et qui devait l’être encore, quelque chose comme une transition vers le néant ».

J'espère, Désiré, que les dernières souffrances t'ont été épargnées; quatre années de durs combats étaient bien suffisantes, merci pour ton courage.
haut


cultures alternatives