RETOUR A LA PAGE DE GARDE DU SITE <== RETOUR ==>  RETOUR AU PLAN DU SITE
PHOTO PRECEDENTE                                ALBUM PHOTOS - Présentation -  RETOUR PAGE "PRESENTATION"                              PHOTO SUIVANTE

A 95 ans, quelle que soit la météo, il continuait d'entretenir ses "bébés" : les variétés de pommes et de poires qu'il avait gardées autour de sa maison.

La journée entière, la loupe dans la poche pour surveiller les éventuelles maladies, les lunettes adaptées pour soigner, comme mon frère l'a évoqué à sa sépulture, en véritable orfèvre, ses arbres issus des plants de sa propre pépinière (certains depuis avant son départ à la guerre en 1939).

Chaque bourgeon, chaque brindille faisait l'objet d'une analyse et d'une projection sur la et les saisons suivantes pour choisir la taille adaptée.

Je vous avoue que j'ai essayé, sous son contrôle, mais n'ai jamais tout assimilé...
taille 2004 Il a donc entretenu pendant près de 70 ans, avec le plus grand soin, on peut dire, avec amour, ces terrains, plantés d'arbres fruitiers.
Dans cette direction, il pouvait voir l'heure au clocher du village, voir partir les courageux pompiers volontaires, depuis  la construction du récent centre de secours, juste en face de sa maison.
Tout autour de ses terrains et de ses arbres, les maisons anciennes de la rue principale et les autres, beaucoup plus récentes, qui avaient poussé depuis un demi-siècle, entourent désormais complètement la propriété qui est devenue un petit verger au centre de la commune.

Son grand-père qui avait acquis cette propriété pour échapper aux inondations de 1910, un comble, aurait-il pu s'imaginer que des opportunistes d'un autre siècle qualifieraient ces terrains de "prairies inondables"(*) au coeur même du village ...

On peut le dire aujourd'hui, cette volonté de dévaluation l'a anéanti et a eu raison de sa santé : Il écrivait, quelques jours avant son décès, que sa nuit avait encore été hantée de cauchemars à propos de ses terrains.

(*)  Voilà ce que ces opportunistes appellent des "prairies inondables" !

Comment s'approprier des terrains


cultures alternatives