RETOUR SOMMAIRE DU SITE                                   RETOUR PAGE ENFANCE                                  RETOUR AU PLAN DU SITE          
Retour Page de garde du Site                             Retour Sommaire                          Retour au Plan du Site               
ALBUM - Enfance
PRECEDENTE                                                                                          SUIVANTE


HOMMAGE  A UN AMI : Emmanuel GODARD
Un camarade de Papy-Louis, Emmanuel GODARD, très tôt intellectuel jouait fréquemment avec lui dans leurs jardins respectifs qui se jouxtaient mais lui, retournait vite à ses livres, sa passion ! Ils étaient tous les deux proches d'Emile JOULAIN, le poète patoisant, leut aîné.

A l'école primaire, Papy-Louis et lui se disputaient d'un mois sur l'autre, les premières places, en particulier en français.
Il a pousuivi d'autres études que Papy-Louis et d'ailleurs lui avait d'ailleurs raconté sa période au lycée Louis Legrand où il avait cotoyé entre-autre les "khâgne" Georges Pompidou et  Léopold Sédar Senghor ...

Il était malheureusement parti l'année de la canicule alors qu'ils habitaient de nouveau, tous les deux, leurs maisons d'enfance (il avait fait plus de déménagements que Papy-Louis pendant sa carrrière, mais la retraite les avait fait se rejoindre). 

Il a beaucoup écrit et a fait partie de nombreuses associations (de la commune, des anciens combattants - il avait été fait prisonnier en 40 -, et de cercles littéraires)
Le hasard a fait qu'au mois de févier 2009, année du centenaire de Papy-Louis, à l'occasion d'une exposition de poèmes dans le hall de la résidence sénior, Papy-Louis a découvert un de ses textes ( un sonnet) qu'il ne connaissait pas. Il l'avait trouvé si beau qu'il ne pouvait résister à vous le faire partager.


A la femme inconnue

J'ai passé mes vingt ans et je n'ai pas aimé,
J'ai chéri le latin, le grec et la nature,
L'austère volupté de la littérature;
Au reste du bonheur, je suis resté fermé.

J'aurais pu d'autre chose être autant affamé,
Donner à ma jeunesse une autre nourriture;
J'aurais pu pourquoi-pas? Vivre mon aventure :
J'ignore comme on charme et comme on est charmé.

Qu'importe que ce soit folie ou bien sagesse ?
Je n'ai rien gaspillé de toute ma tendresse.
Quelle femme l'aura ? Je ne le sais encor;

Je n'étais à personne et tout sera pour Elle,
Je t'ai gardé mon coeur, comme on garde un trésor,
Belle inconnue à qui je suis resté fidèle.


Emmanuel Godard
Mazé (Maine et Loire)
Président de la "Plume Angevine"
1983-1991
Les jeux Floraux d'Anjou
1er Prix de la Ville d'Angers 1981






cultures alternatives