RETOUR A LA PAGE DE GARDE DU SITE < sommaire - navigation principale - plan >  RETOUR AU PLAN DU SITE

l' HELICA  :  LA VOITURE A HELICE DE L'ONCLE ANDRE - 

RETOUR PAGE "PRESENTATION"
ALBUM VOITURES 
de l'Oncle ANDRE
1- l'HELICA de 1919 Papy Louis avait 10 ans : ses souvenirs VOIR
2 - Rencontre avec Claude : de sa maquette en 2006 à la taille réelle à Meurseault 2009 VOIR
3 - La présentation au Musée de l'air de Marcé
4 - Rétromobile 2013 VOIR
5 - Concours d'élégance en voiture : La Baule 2013 VOIR

3 - Journée exceptionnelle le 04 décembre 2011
au musée régional de l'AIR de MARCE



Roulons sous la pluie !

Claude Gueniffey, président des "Amis de l'HELICA" avait fait ses premiers essais de la réplique de l'Hélica 1919 à Meurseault et je vous en avais fait part dans une page précédente.

helica 2009

L'Hélica de 2009 outre-atlantique, chez Jeff Lane, le financeur principal de ces reproductions

Lane Motor Muséum  http://lanemotormuseum.org/

Cette "voiture - avion", originale dans laquelle Papy-Louis a eu l'occasion de monter en 1919, n'en finit pas de nous étonner, grâce à Claude. En ce jour de décembre 2011, il a invité ses amis à découvrir la réplique N°2 de l'Hélica 1919 et nous avons eu le plaisir de la voir évoluer sous nos  yeux (et nos oreilles ) ébahis.


                         

Claude avait organisé une conférence au cours de laquelle il nous a montré l'Hélica, bien sur, mais aussi les oeuvres du génie Marcel LEYAT, son concepteur. Il  a même relaté l'épisode de la rencontre avec Papy Louis et de la première maquette de 2006 qui l'avait tellement ému !

                      memoire

HAUT DE PAGE

 Extrait du programme de la conférence : (merci Claude et merci au Musée régional de l'air Angers Marcé - ou la voiture y sera visible encore un an)

Les amis de l'hélica

En 2004, l'association « Les amis de l'Hélica » est créée pour promouvoir la connaissance de l'œuvre de Marcel Leyat en général et de sa voiture à hélice en particulier.

Monsieur Alain Courau, membre d'honneur de l'association, nous a ouvert ses archives, nous permettant de recueillir un grand nombre d informations. Il nous a également fait don des livres de son père « Mon hélice au pays des merveilles » pour assurer un fonctionnement à l'association.

Jean-François Bouzanquet. membre d'honneur de l'association, nous a donné accès à son hélica, nous permettant de mieux comprendre sa conception. Il a, durant ces 30 dernières années, beaucoup oeuvré pour faire connaître I hélica

Nous avons également collecté et étudié les brevets, les revues d automobile et d'aviation de  l' époque. Arrivé à ce stade, il semblait que les recherches étaient terminées et que nous n'en saurions jamais davantage.

Jusqu'à ce jour de 2005 : une visite à Meursault, une montée dans un grenier et là, des milliers de pages, des centaines de plans, des pièces !!!!

Ce trésor était là depuis plus de 60 ans et son état de conservation est stupéfiant.

II nous a fallu 4 années pour trier, numériser, archiver tous ces documents, et reconstruire grâce à Jeff Lane, membre bienfaiteur de notre association, une hélica, une merveilleuse aventure.

Marcel Leyat et l'Hélica

Die Grenoble Paris    1885 - 1911

Marcel Leyat naît à Die, Drôme, en 1885. Il entre à l'école des arts et manufactures à Paris, devenue Ecole Centrale, en 1907, il en sort ingénieur en 1911.

Premiers vols à Die    1909 -1911

Durant l'été 1909, Marcel Leyat fait construire à Die, son premier planeur. Il s'agit d'un planeur destiné à être lancé au treuil. Ils fonde la « Société des aéroplanes Leyat ». En 1910 et 1911, d'autres planeurs et avions suivront.

Hélicocycle 1913-1915

Libéré de ses obligations militaires, Leyat travaille chez Astra, fabriquant d'avions et de dirigeables, et participe à la conception de l'avion Astra 14. Il quitte l'entreprise en 1913 pour se consacrer à la réalisation de sa première voiture à hélice : l'hélicocycle.

Le début de la première guerre mondiale empêchera Leyat de commercialiser son invention. Cette voiture le suivra pendant quelques mois au front, dans l'artillerie.  

 = > On peut se poser la question : n'est-ce  pas dans ce contexte que l'Oncle André aurait rencontré Leyat ? Pourquoi aurait-il acheté cette voiture aussitôt en rentrant de la guerre ? Comment en aurait-il eu connaissance ? Pour rappel, on sait que l'Oncle André avait voulu faire partie des volontaires pour piloter des avions et c'est son capitaine qui, le sachant casse-cou, avait mis sa demande au panier (il lui en avait fait part à la libération)

Hélico Hélica 1919-1920

Leyat travaille comme ingénieur chez Levasseur, fabriquant d'hélices, qui lui finance la construction d'un exemplaire la nouvelle version de sa voiture à hélice, l'hélico.

Lorsque cette dernière est réalisée, Levasseur renonce à la produire en série et laisse le prototype à Leyat. Cette voiture sera exposée au salon de l'automobile à Paris fin 1919. Dans la presse, beaucoup d'articles sont consacrés à la voiture à hélice Leyat 1919.

Leyat envisage la construction en série. N'ayant pas les moyens financiers de produire cette voiture, il vend sa licence de fabrication à l'ingénieur Archer, l'hélico devient « hélica ». Archer va en produire 5 pour Leyat.

S'inspirant de l'hélica, Archer conçoit une autre voiture à hélice : l'éolia et la commercialise en même temps que l'hélica. Leyat va l'attaquer en justice pour contrefaçon.

Voiture à hélice Leyat 1921 -1922

En 1921, Leyat reprend la construction à son compte et conçoit une nouvelle version de sa voiture à hélice. Les carrosseries sont réalisées suivant les plans de Leyat par Ratier, fabriquant d'hélices.

Leyat s'occupe de l'assemblage et de la partie mécanique. Une série de 10 voitures sera produite entre 1921 et 1922. A cette série s'ajoute une version sport en 1921 en 3 exemplaires

Leyat cherchera des soutiens financiers pour poursuivre la construction des voitures à hélices, c'est sur Meursault que le Notaire Carmaniolle lui proposera un montage financier, à condition de transférer ses ateliers à Meursault ; ce que fera Leyat en 1922.

En fait, la production ne reprendra pas et Leyat se consacrera surtout à l'aviation.

La draisine 1924-1925

En 1925, Leyat utilise une carrosserie de la série 1921 pour réaliser une draisine à hélice qui peut rouler sur rails et/ou sur route, elle était destinée au directeur des mines du Congo Français pour ses déplacements sur les voies ferrées minières.

Hélica de vitesse 1927    peureux s'abstenir !!! 

En 1927 Leyat établi un record de vitesse à 170km/h sur l'anneau de Montlhéry avec une voiture à hélice qui est en fait le fuselage d'un avion qu'il veut tester. Ce prototype vient par la route de Meursault à Montlhéry !

Hélica 1919/2009/2011

En 2008, Jeff Lane entame la construction d'une Hélica modèle 1919 à partir des plans retrouvés, elle sera prête en 2009 pour l'exposition de Meursault. Elle est désormais dans le Lane Motor Muséum aux USA. En 2011, un second exemplaire est construit, celui qui est hébergé dans le musée régional de l'air d'Angers/Marcé.

 

et 2011

HAUT DE PAGE

au musee de l' air 4 12 2011

 

Les amis de l'hélica  www.helica.info info@helica.info

                                    Lane Motor Muséum  http://lanemotormuseum.org/

                                                                        Musée régional de l'air Angers Marcé http://www.musee-aviation-anqers.fr/

                                                                                                            Musée des arts et métiers http://www.arts-et-metiers.net/

                                                                                                            Le site de Papy Louis ou la traversée d'un siècle http://themasq49.free.fr/index_fichiers/PapyLouis.htm

Claude Guéniffey Président des Amis de l'hélica

Je laisserai à Claude le soin de vous montrer tous les détails de cette merveille. Pour cela, vous irez sur son site. Mais je ne pouvais pas résister à vous montrer quelques photos isolites :

HAUT DE PAGE

Tout d'abord metci au musée régional de l'air d'Angers Marcé qui a permis cet évènement. Allez-y (une fois ne suffira pas pour en faire le tour...) et puis tous ces bénévoles qui vous racontent et vous apprennent ! 

Après être passé sous la superbe " cage à poule " que Papy Louis avait pu voir voler à Voisins le Bretonneux

musee

Pour une année, vous pourrez aller voir de près cette HELICA :

dans le musee

Au milieu de tous ces avions (celui d'Hélène BOUCHER, juste derrière), le visiteur ne s'attend pas à une voiture.

helice  helice

que ce soit en regardant l'hélice, le capot, les bougies et le dessus du bloc moteur ..

bougies   bougies

Alors on fait le tour, on regarde le nez  puis le côté 

nez    ailes

Alors, on réalise que ce ne sont pas des ailes mais des ailerons et que ce véhicule ne doit pas être fait pour voler mais bien pour rouler !

queue    train arriere

Et ce train arrière incliné ... quelle curiosité : oui , c'est bien la direction qui se fait par traction par câble d'un des cotés, le train étant fixé incliné, provoquant l'inclinaison de la roue dans les virages ... volonté d'une meilleure stabilité !

HAUT DE PAGE

ALLEZ, je vous invite à l'INTERIEUR

poste de pilotage

On y voit les commandes de gaz, réglage de dynamo, la poignée de démarrage à lanceur à ficelle

poste de pilotageposte de pilotage

à gauche les départs de câbles pour actionner l'essieu arrière, au centre le frein (que sur les roues avant sur ce modèle) et la pompe pour faire monter le carburant depuis le réservoir et à droite le tout réuni devant ce siège suspendu et en équilibre.

sieges    

Dès que le pilote est assis, c'est son propre poids qui maintient le siège en tension

sieges  sieges

Derrière, le passager n'a pas de balançoire à son siège (suspendu par ressorts en partie haute)et peut même descendre le point de fixation en  position basse (voir photo de droite) pour couvrir l'orifice supérieur de la "carlingue-carrosserie" et se protéger de la pluie ... Le pilote, lui devant affronter les intempéries !

*     *

*

Après tout cela, je comprends mieux pourquoi l'hélica de mon grand-oncle s'est retournée en effectuant un changement de direction et qu'il se soit retrouvé dans le fossé d'un de ses fournisseurs de plants, entre Trélazé et Sorges (49), au grand étonnement du client surpris de voir arriver son acheteur par les airs ...  

HAUT DE PAGE

cultures alternatives