ALBUM PHOTOS - CHAUFFAGE - EAU COURANTE - chaude / froide -

        Précédente                                             Page Chauffage                                          Suivante

Ne manquez pas les descriptions et anecdotes (3 photos ci-dessous) :

cabane au fond du jardin

La cabane au fond du jardin

Il est certain qu'avec la végétation qui a recouvert les murs et les vieux barils de boulets de charbon entreposés devant la porte, l'endroit est peu engageant... Mais ne vous trompez pas, même sans cela, on n'aimait pas vraiment y aller....

Pour les plus aisés, dès 1925 les moteurs et les réservoirs puis les cuves sous pression ont fait leur apparition ce qui permit  à ceux-ci de disposerde cabinets de toilette et de sanitaires avec chasse d'eau. Cela ne s'est généralisé, à quelques exceptions près, que vers 1965 .... il a fallu du temps pour délaisser cette cabane au fond du jardin !

cabane_trou

Vous voyez bien que même en enlevant mousse et lierre, cela ne donne pas vraiment envie ... d'y rester longtemps !

ANECDOTE :

Comme on a pu le décrire dans les pages spécifiques, Papy-Louis aimait bien quand il avait le temps et ce n'était pas souvent..., s'adonner au dessin.
Les "water-closet" étaient bien évidemment pourvus d'une réserve de journaux puisque les feuilles de ceux-ci constituaient le seul papier (non)
hygiénique à bord...
Dans les années 1930, alors qu'il dut être obligé de rester un peu plus longtemps que d'habitude et, voyant sans doute sur une photo du journal, le visage si particulier de celui qui devint un des plus grands criminels de l'histoire, (il ne le savait pas compte tenu de la date et preuve en est avec une faute au nom et la croix inversée), il a dû être inspiré...
La caricature est réussie puisqu'on croirait voir ce personnage 15 ans plus tard sous les derniers traits connus !
 
Pourquoi Papy-Louis n'a jamais effacé ce dessin, même pendant la fin de la guerre, à son retour, nul ne le sait.

Quoi qu'il en soit, nous enfants, au milieu des araignées, quelquefois à la nuit tombante, avec une seule pile électrique comme éclairage, ce portrait nous hantait et ajoutait à la terreur générée par les lieux !
cabane_dessin


cultures alternatives