Retour au Sommaire du SITE                             Retour au Plan du SITE                                      INTRO - CVAX 34

SOMMAIRE DU SITE                                   RETOUR AU PLAN DU SITE                                   Retour à la page d'accueil du CVAX 34                                

-  MÉMOIRES DE GUERRE

DE LA 26ème COMPAGNIE DU 12ème ESCADRON DU TRAIN 

CONVOI AXILLAIRE 34 ( CVAX 34)  -
  1914 - ANNEE 1915

Mobilisation, déplacements et organisation mais pas vraiment la guerre.

AOUT

Le 2 août 1914, Mobilisation et déclaration de guerre de l’Allemagne à la France.

Départ le deuxième jour pour la réquisition des chevaux à Segonzac. Rentré le soir à Bonneuil et reparti le lendemain à la première heure ( à bicyclette prise chez le boucher Bertin ).

Conduite du détachement à Limoges ; sept étapes :

1 – Mainxe : bien reçu partout excepté Madame Raby ; les hommes qui y couchaient ont eu à se plaindre.

2 - Linard : bon accueil, chaleur excessive.

3 – Pronzac : Avertissement par le tambour de ville : des bonbons empoisonnés par la grande dame en costume vert. Chute de Rigoleaud avec son cheval dans les rues d’Angoulême. 

Embêtements pour la monnaie, suivre  les banques et les boulangeries où j’étais un peu connu. J’étais payé tout en billets de cent francs.

4 – « Couras » : logé chez le curé, des champignons en masse, un peu de pluie le matin, le soir beau temps.

5 – Cussac : Beau pays, prairies magnifiques, château de Cromière, pêche des écrevisses.

6 – Séreilhac : dimanche, l’endroit est superbe, activité, des habitants.

7 – Limoges : partis de Séreilhac à 2 h du matin pour éviter le retard au quartier de Beau-Blanc. Arrivées de toutes parts des détachements. Les prés, les rues et tous les passages et environs de la caserne sont encombrés. Présentation des livrets au Capitaine Mourot. Déjeuner au chariot d’or. Départ de Limoges à 14h30 , arrivée à Angoulême à 22h30 . Trouvé à coucher et à dîner avec beaucoup de peine. Arrivé le lendemain à Bonneuil à 10h30.

Reparti le 30ème jour de la mobilisation. Arrivé à Limoges le 31 août. Présenté au quartier Beau-Blanc .

HAUT DE PAGE
REQUISITIONS

SEPTEMBRE

Le 1er septembre, dirigé aussitôt sur la 26ème compagnie, Moulin Rabeaud. Compagnie CVAX formée lentement avec le rebut des autres chevaux et voitures. Nous avons végété comme cela très longtemps , jusqu’au 10 octobre en assurant le service des gares. Travail de jour et de nuit.

OCTOBRE et NOVEMBRE

Le 10 octobre, réquisition des granges du Mas-Vergne et du Mas Blanc ; nous avions alors environ 100 chevaux 50 mauvaises voitures ;

L’organisation était difficile mais était mal dirigée ; arrivée du Lieutenant Dubertre ; officier tout jeune qui arrivait du Maroc avec son ordonnance 23 ans.

Moulin Rabeaud , petit village situé sur l’Aurence, très agréable, nous logins dans le moulin, véritable caserne, le bureau y était installé. Les chevaux et charrettes étaient parquées au dessus du village , route de Bellegarde. Nous allions chercher des champignons à nos heures de liberté. Choix des chevaux des gradés, c’était difficile vu que ns avions le rebut des autres.

J’avais choisi ma blonde et j’en fus très content. Je l’appelais blonde pour un souvenir que je révèlerai plus tard au moment où je serai rendu à mon détachement d’Angoulême.

Alors le 10 octobre, nettoyage et préparation des granges jusqu’au 13 octobre, jour où nous avons occupé les cantines du Mas Blanc et du Mas Vergne.

Accueil plutôt froid des propriétaires qui ne nous connaissant pas, étaient méfiants. Village mal entretenu. Tout cela nous laissait plutôt froid et cependant nous étions heureux car nos chevaux étaient beaucoup mieux gardés dans le pré. Et puis ,par la suite, nous sommes venus à être très bien avec les habitants qui ont  su nous juger avec le temps.

A partir de ce moment, les chefs de section ont eu un contrôle très dur à tenir car nous changions journellement de chevaux ou de charrette, ce que nous possédions passait à l’infanterie ou à des compagnies du front puis on réquisitionnait encore. En ce moment, j’étais 5ème section. Il n’y avait que la première, 3ème et 5ème qui avaient des chevaux et des charrettes et encore, nous n’étions jamais complets. Les 2ème , 4ème, et 6ème sections assuraient les corvées et nous les attelages.

RECONNAISSANCE ET REQUISITIONS

DECEMBRE

Le 12 décembre, je reçois l’ordre de partir pour Angoulême avec deux brigadiers et 22 poilus,chacun un cheval  harnaché pour réquisition de tombereaux avec le capitaine Crouzillard de la 28ème compagnie, voyage par étapes aller et retour.

Première étape : Séreilhac , 2ème : St Mathieu, 3ème Montbron, 4ème Angoulême. Sachant mon arrivée à Angoulême, j’avais écrit. Ma femme , ma mère et ma belle-mère viennent me voir.

Retour à Limoges par les mêmes cantonnements ; et c’est au cours de ce voyage, à Monbron, qu’étant logé dans une auberge où il y avait une femme tellement brune et la peau si noire que nous l’avions comparée à ma jument qui était d’un beau noir et un de mes poilus l’ayant baptisée la petite blonde, ce nom lui est resté.

Pendant mon absence, la section était commandée par le sous-officier qui m’était adjoint ; il s’appelait Guichard. Presque tous les chevaux et les voitures partirent au même moment de manière qu’à mon arrivée on murmurait que la compagnie allait être fondue dans la l’infanterie, il n’en fut rien.

HAUT DE PAGE

1914 - ANNEE 1915

Retour au Sommaire du SITE                             Retour au Plan du SITE                                      INTRO - CVAX 34

SOMMAIRE DU SITE                                   RETOUR AU PLAN DU SITE                                 Retour à la page d'accueil du CVAX 34 
cultures alternatives