RETOUR A LA PAGE DE GARDE DU SITE                   RETOUR A LA PAGE PLAN DU SITE
 
précédent                       Page Loisirs et Jouets                    suivant 

                            Parenthèse sur les grands magasins :

C'est lors de ce passage à Paris en 1920 que l'oncle René a pu montrer à Papy-Louis alors âgé de 10 ans 1/2, certains bâtiments ou magasins comme la Samaritaine ou le Printemps
Ici :
- Médaille des 25 ans du Printemps - 1890 (collection personnelle)
- Publicités du Soleil du Dimanche, mêmes années (collection personnelle)

Comment évoquer le Printemps sans faire un détour sur le parcours exceptionnel de son fondateur :  Jules Jaluzot

Jules Jaluzot, fils de notaire, refuse à 19 ans de rejoindre Saint-Cyr pour entamer une carrière militaire et décide de devenir commerçant.
En novembre 1853, il débute comme calicot, dans une maison de la rue de Cléry, puis dans une fabrique de tissus, chez M. Aubeux.
En 1855, il entre à La jeune orpheline, deuils et confections, rue du Bac, puis l’année suivante, c’est Aux Villes de France, rue Vivienne, qu’il poursuit son apprentissage.
Enfin, il entre comme second au Bon Marché. Au début de l’année 1864, Jaluzot rencontre parmi ses clientes une étoile, sociétaire de la Comédie-Française, Augustine Figeac, qu’il épouse le 17 février 1864.
La mariée apporte une dot considérable d’un montant de 300 000 francs. Jules Jaluzot apporte lui une somme plus modeste, de l’ordre de 60 300 francs or1. Grâce à la dot de sa femme, il peut désormais, à 30 ans, fort de son expérience, ouvrir sa propre affaire, le magasin Au Printemps, le 11 Mai 1865.

Le Printemps est le premier grand magasin entièrement éclairé à l'électricité. Il dispose de cinq machines à vapeur dans les sous-sols produisant le courant électrique.
Jaluzot est connu pour avoir officialisé les soldes, ce qui assure la prospérité de son magasin.

De l'époque de Jules Jaluzot subsiste au Printemps Haussmann les façades et rotonde du magasin de 1883, inscrites, à l'exception de la surélévation des années 1960, au titre des monuments historiques. (Source texte biographie : Wiki)
Jules JALUZOT
Printemps_1890 En 1884, Jules Jaluzot fait frapper une médaille représentant
la façade du magasin Printemps avec ses trois grandes arcades
en  plein centre du rez-de-chaussée surmontées d'une triple
et vaste baie entre les pilastres.
Inscriptions au Verso  : AU PRINTEMPS 1865 1884 
BOULD HAUSSMANN  PARIS

Puis, à l'occasion des 25 ans du magasin, il fait frapper une
médaille dite des "noces d'argent " avec toujours sur l'avers le profil ci-dessus et au revers :
AU PRINTEMPS 1865 1890
Souvenir des noces d'argent
3 Novembre 1890

Tout à fait par hasard, je me suis mis à faire cette page sans relation avec la date frappée sur la médaille, à savoir le 3 Novembre 2019

haut de pagehaut de page


De nombreuses publicités, sont présentes dans les journaux de l'époque.
Curieusement, elles sont sans illustrations par rapport à beaucoup d'autres marques mais prennent la largeur de page à chaque fois
(sources personnelles : Le petit journal illusté, et le Soleil du Dimanche années 1892/1893)
Publicites_Printemps_1892_93
Publicites_Printemps_1892_93
Publicites_Printemps_1892_93



haut de pagehaut de page

cultures alternatives