RETOUR AU SOMMAIRE DU SITE RETOUR AU PLAN DU SITE

Retour page 100 anspage voeux  En famille     page voeuxVos voeux
                                                                         page voeuxLe jour J
                                                                                             page voeuxLe personnel de santé
                                                                                 page voeuxLes Officiels
                                                                                              page voeuxEt on continue le 21 (ici)

Que ce soit mes enfants, le personnel de la résidence ou les amis qui avaient été informés, personne n'avait "vendu la mèche" ! Bien évidemment, j'étais un peu surpris de ne pas avoir vu tous mes enfants le jour du 11 mais comme certains habitent loin, d'autres étaient en déplacements; je n'ai pas pensé que quelque chose se tramait en coulisses...
Le matin du 21, un de mes enfants est venu me dire que nous allions déjeuner "en famille" sur place, j'ai donc pensé que les enfants qui n'avient pas pu venir le 11 allaient déjeuner avec moi à mon appartement.
Vers midi, ils m'ont dit que nous allions prendre un apéritif dans la salle de réception de la résidence; j'y suis donc allé sans arrière pensée.
Jusqu'au franchissement de la porte de la salle de réunion, rien ne m'a effleuré l'esprit. Puis, en franchissant le seuil, j'ai vu beaucoup de monde dans la salle, qui c'est vrai accueille souvent les résidents.
Mon regard s'est poséé sur les premiers visages et j'ai reconnu mes enfants puis des amis, puis des cousins et ainsi de suite jusqu'au dernier... Je n'en revenais pas !
Je n'avais pas revu certains des cousins venus de loins depuis des années...
entrée
De nombreux cadeaux m'attendaient : fauteuils, livres, confiseries, fleurs et même un recueil comprenant tous vos voeux.

OUI VOS VOEUX, AMIS INTERNAUTES,

étaient présentés aux invités :

Merci encore !

Voyez, ci-dessous comme une cousine avait bien travaillé pour me confectionner une composition florale avec des fruits
(pommes des variétés que j'ai envoyées à elle et sa famille, mandataires aux halles, pendant de nombreuses années)


Durant ce fameux repas, les uns et les autres me mitraillaient de part et d'autre avec appareils photos et camescopes ...
(j'aurais certainement été moins vite à recharger mes plaques en 1929 ...)

Alors, me prenant au jeu, je faisais comme un "politique", je répondais à l'appel du flash !

Pendant ce temps les petits/petits enfants s'en donnaient à coeur joie, la bouche pleine de gateaux au chocolat. Que c'est bon de ne pas connaître le temps des restrictions...

Les bougies soufflées, le champagne a coulé;
on m'a chanté une superbe chanson et, ne pouvant pas être en "reste", j'ai chanté, moi aussi la première chanson que j'avais apprise sur mon banjo et ma mandoline il y a un peu plus de ...    80 ans; une paille.

De retour à mes appartements, la petite chienne de ma cousine : "Toupie", a voulu, elle aussi, me souhaiter un
joyeux anniversaire ! (avec une petite "lichette")

Vraiment, personne ne m'a oublié,

MERCI A TOUS



cultures alternatives