TESTEZ VOTRE TEMPS DE REACTION

1 - Le pied étant en face de la pédale de frein et l'esprit très attentif, le temps de réaction peut être de l'ordre de 0,2 seconde:
(malheureusement une utopie sur la route...) 
Toutefois, l'utilisation du régulateur de vitesse peut vous permettre d'être plus rapide à freiner grâce à la position du pied (face au frein),
si vous ne profitez pas de cettte "tranquillité" pour vous distraire.
Faites une remise à zéro et cliquez deux fois de suite sur "pied/frein"

   

2 - L'esprit toujours très attentif mais le pied étant au dessus de l'accélérateur (souvent le cas en circulation) :

Il faut bien changer le pied de pédale ....
Faites un clic sur "accélérateur" puis sur "frein".

                                       

3 - Le plus fréquement, le pied n'est pas face au frein et le conducteur doit analyser la situation
(remarque : attention au régulateur cité ci-dessus pour un de ses avantages, qui peut devenir très dangereux si le pied droit "prend du repos" :
il risque d'y avoir une hésitation dans la recherche de la pédale de frein).

Cliquez sur la barre ci-dessous et ensuite cliquez sur les feux tricolores.

 

La valeur de votre temps de réaction s'affiche ci-dessous :
(nota : rajouter 0,5 s avec un à deux verres d'alcool ou une légère fatigue : +1s si les deux réunis)

  RETOURRetour page de garde "themasq et la sécurité routière"  ©FrançoisMILON - copie interdite sans autorisation Suite vers calculer les distances suite

Distances de sécutité

Article R412-12 
Modifié par Décret n°2003-293 du 31 mars 2003 - art. 2 () JORF 1er avril 2003

I. - Lorsque deux véhicules se suivent, le conducteur du second doit maintenir une distance de sécurité suffisante pour pouvoir éviter une collision en cas de ralentissement brusque ou d'arrêt subit du véhicule qui le précède. Cette distance est d'autant plus grande que la vitesse est plus élevée. Elle correspond à la distance parcourue par le véhicule pendant un délai d'au moins deux secondes.

II. - Hors agglomération, lorsque des véhicules ou des ensembles de véhicules, dont le poids total autorisé en charge dépasse 3,5 tonnes ou dont la longueur dépasse 7 mètres, se suivent à la même vitesse, la distance de sécurité mentionnée au I est d'au moins 50 mètres.

III. - Les dispositions du II ne sont applicables ni aux convois et aux transports militaires et des unités de la police nationale ni aux véhicules des unités d'instruction et d'intervention de la sécurité civile, qui font l'objet de règles particulières.

IV. - Pour les ouvrages routiers dont l'exploitation ou l'utilisation présente des risques particuliers, l'autorité investie du pouvoir de police peut imposer des distances de sécurité plus grandes entre les véhicules.

V. - Le fait, pour tout conducteur, de contrevenir aux dispositions du présent article est puni de l'amende prévue pour les contraventions de la quatrième classe.

VI. - Tout conducteur qui a contrevenu aux règles de distance prises en application du présent article encourt également la peine complémentaire de suspension, pour une durée de trois ans au plus, du permis de conduire, cette suspension pouvant être limitée à la conduite en dehors de l'activité professionnelle.

VII. - La contravention prévue au V donne lieu de plein droit à la réduction de 3 points du permis de conduire.

cultures alternatives