RETOUR A LA PAGE DE GARDE DU SITE <== RETOUR ==>  RETOUR AU PLAN DU SITE
PHOTO PRECEDENTE                                ALBUM PHOTOS - Présentation -  RETOUR PAGE "PRESENTATION"                              PHOTO SUIVANTE

  L'arborétum d'Angers

Papy-Louis aimait bien les espaces végétalisés, arborés et fleuris. en particulier les parcs avec indications des noms des plantes et des différents végétaux. Il y aurait passé tout son temps, on le sentait dans son élément, y compris avec les noms latins qu'il avait retenus depuis l'école d'hoticulture puis revus et appris dans les guides (Clause, Truffaut, Villemorin etc...), ses bibles.

Papy-Louis appréciait tout particulièrement l'Arboretum d'Angers qui est un endroit magnifique.

La ville avait racheté à l'Institut Pasteur dans les années 1960 car le créateur, Gaston ALLARD en avait fait don, juste avant sa mort.

En particulier lors de la nouvelle tranche de travaux, à partir de 2000, les 70 000 m² au coeur de la ville d'Angers constituent un havre de paix et un espace d'apprentissage pour tous les botanistes.
Gaston_Allard Arboretum
Sequoia
Des Séquoias géants mais aussi cônifères,  plus de cent chênes dont de majestueux chênes hongrois ainsi que des allées de platanes constituent des allées ombragées, agréables en été, à moins que la douche sous l'arc-enciel vous tente.
Arc_en_ciel
"Aphrodite pensant"
de
François Cacheux

François Cacheux
 s'installe à côté d'Angers, à Port-Thibault à Sainte-Gemmes-sur-Loire.

Il travaillera dans son atelier des bords de la Loire.

En 2000, François Cacheux tint à témoigner de son attachement à l'Anjou par un don à la Ville d'Angers de 22 bronzes (bustes et statuettes), 70 dessins et 12 pastels.

Les bustes et les grandes sculptures sont installés dans le parc et les jardins de l'arboretum d'Angers, les petites sculptures, pastels et dessins, sont conservés dans l'orangerie de l'arboretum.


Aphrodite pensant
François Cacheux, originaire d'une famille franco-suisse, est le petit-fils du peintre genevois Armand Cacheux (1868-1965).


En 1940, il entre à l'École des arts appliqués de la rue Dupetit-Thouars à Paris. Ses œuvres attirent l'intérêt des spécialistes.

En 1943, résistant au sein du réseau F2, il est arrêté, condamné à mort et déporté à Mauthausen.

De retour de déportation, ses œuvres s'inspirent de la vie et de l'amour pour la beauté de la femme et l'érotisme du corps féminin. François Cacheux se définit comme le « petit-fils de Rodin », mais ajoute être plus gai et plus optimiste que le maître.

Il réalise le Monument à Jean Moulin qui domine la Maine depuis le plateau des Capucins à Angers.  (source wiki)

Premiere promesse
"La Première Promesse"
LantanaFleurs Fleurs

Des fleurs de toutes les couleurs et des labyrinthes de buis
nénupharnénuphar
De quoi inspirer Monet
poissons nuages
Des poissons volants qui flirtent avec les nuages !
cactuscactus
Sans oublier la serre à cactées








Vous êtes le ème visiteur.