RETOUR A LA PAGE DE GARDE DU SITE                   RETOUR A LA PAGE PLAN DU SITE
 

   

précédentACCUEIL (album loisirs)                               SOMMAIREsuivant

LA   BOULE   DE   FORT   EN   ANJOU

INTRODUCTION : Une trajectoire ininterrompue

Mémoire IUT de Journalisme Bordeaux III  1997/1999 - partie écrite - Thomas - (petit-fils de Papy Louis) 

Écoutez le document audio en totalité  (Réservé haut débit - 30 mn / 22 Mo - mp3)

Lieux de convivialité et de complicité typiquement angevins, les sociétés de boule de fort tiennent de l'association sportive et du café d'habitués. 

On y pratique l'un des jeux de boule les plus complexes qui soit, tout en douceur et en subtilité. 

On s'y retrouve pour jouer, célébrer le vin d'Anjou et s'amuser dans une gaieté souvent rabelaisienne.

Près de 400 sociétés, 40 000 pratiquants : la boule de fort est une institution de St-Nazaire à Tours et principalement autour d'Angers.

LIENS INTERNES A LA PAGE :

Maîtres de mémoire

Remerciements

Hommages


 

Maîtres de mémoire : Jean-Louis LORENZO et Gérard MARTY

Remerciements :

    Aux   sociétaires   de   la   Fraternelle   Jean-Macé   à   Angers et de l'Union à Brion pour leur accueil.

    A Alain Body et Marie-Claire Richou pour leur documentation.

    A Jean-Yves Fricault et Ouest-France Angers pour les photos de première et dernière page. 

    Et à mes grands-parents pour leurs conseils.

Hommages

"Un tel jeu se devait de naître en Anjou... il est si parfaitement adapté au caractère de nos gâs, qui n'aiment point de s'achaler pûs que ne faut ! L'Angevin, d'esprit calme et pondéré, craignant d'instinct tout ce qui est excessif et redoutant la peine inutile, s'est fait un jeu à son image, un jeu subtil et fin, où l'adresse prime la force, et qui ne comporte d'exercice physique que ce qu'en peut comprendre une hygiène bien ordonnée..."

Marc Leclerc (1933)

"Si vous aviez le temps de lier amitié avec quelques-uns de nos joueurs de boules, vous pourriez prétendre que vous connaissez les monuments les plus curieux de la France paysanne."                                                                   

René Bazin

La vallée aux maisons de tuf

"Cet objet poli, cajolé, chouchouté, que l'on laisse échapper d'une main caressante en position de génuflexion, ou bien légèrement arque bouté, les jambes raides solidairement amarrées au sol. Tout un art en vérité. Cette boule qui roule, selon une tactique adoptée, avec une paresse, zigzague, puis vient mourir en dodelinant au pied du "'petit". A moins qu'elle ne parte rageuse et rectiligne, pour déloger une rivale mieux placée."

Article de presse

HAUT DE PAGE

cultures alternatives